Accueil Sports Les scores de la Ligue des champions : Erling Haaland continue de...

Les scores de la Ligue des champions : Erling Haaland continue de marquer, le PSG tient bon à Benfica et le Real Madrid bat le Shakhtar.

597
0

Lors de la deuxième journée de la Ligue des champions, le Groupe E s’est resserré avec Chelsea qui a remporté sa première victoire en Ligue des champions en battant l’AC Milan 3-0. Les Blues ont réussi à défendre Stamford Bridge malgré la perte de Wesley Fofana, blessé en première mi-temps. Sergino Dest a eu un match à oublier en tant que titulaire pour l’AC Milan, Ben Chilwell et Mason Mount l’ont dépassé avec facilité pour aider à mettre Chelsea en place pendant le match. Les choses sont maintenant très serrées avec seulement deux points séparant le RB Salzburg, leader du Groupe E, du Dinamo Zagreb, quatrième.

Le PSG et Benfica ont également fait un pas vers la qualification avec un match nul 1-1 au Portugal, le but de Messi ayant été annulé par un but contre son camp de Danilo. Les deux équipes sont donc à égalité en tête du Groupe H avec sept points. La Juventus a gagné du terrain avec sa première victoire en Champions League, une victoire 3-1 sur le Maccabi Haifa, mais un triplé d’Angel Di Maria et ses passes décisives ne peuvent pas combler l’écart de quatre points qui les sépare du leader.

Ailleurs, Erling Haaland a inscrit un doublé lors de la victoire de Manchester City sur Copenhague, et Jude Bellingham est devenu le troisième plus jeune capitaine de l’histoire de la Champions League, tandis que Dortmund a balayé Séville, 4-1.

Le tableau d’affichage de mercredi

Groupe E
Red Bull Salzburg 1, Dinamo Zagreb 0
Chelsea 3, AC Milan 0

Groupe F
RB Leipzig 3, Celtic 1
Real Madrid 2, Shakhtar Donetsk 1

Groupe G
Manchester City 5, FC Copenhagen 0
Séville 1, Borussia Dortmund 4

Groupe H
Benfica 1, Paris Saint-Germain 1
Juventus 3, Maccabi Haifa 1

Voici quelques éléments à retenir de ces matchs :

Haaland continue de livrer la marchandise

Il n’a eu besoin que d’une mi-temps pour inscrire un doublé pour Manchester City, poursuivant ainsi sa série de buts. Cela fait maintenant 19 buts toutes compétitions confondues et des buts dans neuf matchs consécutifs pour le Norweigan. Octobre vient de commencer. On a l’impression que Haaland va marquer à chaque fois qu’il touche le terrain et rien de ce que nous avons vu cette saison ne laisse penser que cela va s’arrêter. Après douze matchs dans sa carrière à Manchester City, Haaland a marqué plus de buts que la plupart des attaquants en une saison entière. Le record de Lionel Messi pour les buts dans toutes les compétitions au cours d’une seule saison doit être en jeu. Messi a marqué 73 buts au cours de sa saison magique 2011-12 avec le FC Barcelone et Haaland a déjà atteint 26% de ce record alors qu’il n’a pas encore joué un tiers de la saison. Si Pep Guardiola parvient à faire reposer Haaland plus longtemps dans les matchs en le retirant à la mi-temps, il n’y a aucune raison de douter de sa capacité à atteindre le record de Messi.

Lire aussi:  Serie A : Cinq joueurs qui pourraient décider du Scudetto alors que l'AC Milan, l'Inter Milan et Naples se battent jusqu'au bout.

Vous voulez encore plus de reportages sur le football mondial ? Écoutez ci-dessous et suivez ¡Qué Golazo ! A Daily CBS Soccer Podcast où nous vous emmenons au-delà du terrain et autour du globe pour des commentaires, des avant-premières, des récapitulations et bien plus encore.

Messi, Mbappé et Neymar s’associent pour un but incroyable.

Lorsque le trio du PSG est capable de jouer sur les forces de chacun, le résultat est généralement magnifique. Bien qu’il n’ait pas suffi à assurer une victoire contre Benfica en raison d’un but contre son camp de Danilo Pereira, le but de Messi a de quoi émerveiller. Messi a été capable d’amorcer l’occasion avant de se mettre rapidement en position pour s’assurer qu’elle finisse au fond des filets.

Peut-être le but de la semaine avec juste une brillante frappe enroulée.

Séville poursuit sa chute et licencie son entraîneur

Il était déjà question que le FC Séville se sépare de son entraîneur Julen Lopetegui et si cela n’était pas déjà acquis, une défaite peu inspirée, comme le fait d’avoir accordé quatre buts au Borussia Dortmund à domicile, a suffi à faire pencher la balance. Séville n’a qu’un point en Ligue des champions et a encaissé huit buts en trois matches, tandis qu’il est également à un point de la zone de relégation en Liga. Lopetegui était visiblement contrarié après le match et il n’a pas fallu longtemps après le coup de sifflet final pour savoir pourquoi, puisqu’il a été licencié par le club espagnol.

En supposant qu’il s’agissait d’une décision prédéterminée, puisque les Wolves sont intéressés par Lopetegui pour leur poste de manager et que Jorge Sampaoli pourrait retourner à Séville, il est toujours préférable de jouer ces matchs avec un manager intérimaire. Il est difficile pour les joueurs d’être motivés lorsqu’ils savent que l’avenir d’un manager est déjà sur la touche. Séville a certes marqué un but, mais ce n’est qu’en seconde période que le résultat était déjà acquis. Séville peut encore se qualifier pour les huitièmes de finale, mais comme ils ont cinq points de retard sur Dortmund pour la deuxième place du groupe, un retour en Europa League semble être leur plafond.

Lire aussi:  Real Madrid contre Manchester City : Où se situe ce retour en Ligue des champions parmi les plus grands de l'histoire ?

Super Angel Di Maria

Alors que l’on s’attendait à ce que la Juventus s’impose face au Maccabi Haifa, une large victoire 3-1 pourrait aider à redonner confiance aux joueurs. Angel Di Maria a réalisé un triplé de passes décisives tandis qu’André Rabiot a inscrit un doublé. Max Allegri sera déçu que Wojciech Szczesny ait accordé un but en étant pris hors de son filet, mais ils ont fait assez. Ils n’ont jamais perdu trois matches de Ligue des champions d’affilée et ce ne sera pas un résultat décevant qu’Allegri devra affronter mercredi. L’équipe aura besoin de plus de cela pour se qualifier pour les phases à élimination directe, mais leur saison européenne devait bien commencer quelque part.

Des blessures pour le RB Leipzig

La journée a commencé par une victoire douce-amère 3-1 du RB Leipzig sur le Celtic à domicile. Si la victoire est importante pour le RB Leipzig, qui remporte ainsi sa première victoire en Champions League, les blessures de Peter Gulacsi et David Raum inquiètent le manager Marco Rose. Gulacsi est le capitaine de Leipzig et a débuté tous les matchs sauf deux cette saison. Il a réalisé de grandes portées à plusieurs reprises pour s’assurer que l’équipe n’est jamais vraiment hors jeu. Il est également capable de lancer des contre-attaques grâce à ses passes en retrait. Son départ sur blessure sans contact après seulement 13 minutes de jeu pourrait être une source d’inquiétude. Son remplaçant Janis Blaswich est un gardien expérimenté aux Pays-Bas et en division inférieure allemande, mais avec seulement quatre apparitions pour le RB Leipzig, Gulacsi manquant de temps significatif pourrait causer une baisse de la défense de l’équipe.

Article précédentTilman Fertitta dépose un plan pour un hôtel-casino de 270 millions de dollars sur le Strip.
Article suivantIndigo Sky Casino déploie des solutions sans argent liquide d’IGT