Accueil Jeux Les mises en garde sur la santé seraient « inefficaces ».

Les mises en garde sur la santé seraient « inefficaces ».

563
0

Selon une étude Betting &amp ; Gaming Council la majorité du public britannique pense que l’apposition d’avertissements sanitaires obligatoires sur les produits de paris serait « inefficace » pour prévenir les problèmes de jeu.

L’étude, menée par YouGov pour le BGC, a vu 71 % des personnes interrogées suggérer que les messages sanitaires du gouvernement, similaires à ceux sur les cigarettes, n’aideraient pas à lutter contre les problèmes de jeu.

Michael Dugher, directeur général de BGC, a commenté : « Les taux de jeu problématique au Royaume-Uni sont faibles et ont diminué, mais le lobby anti-jeu – les prohibitionnistes qui veulent simplement interdire des choses – fait toujours pression pour des mesures draconiennes qui ne feront que stigmatiser ceux qui apprécient un flottement inoffensif. »

Lire aussi:  La Nouvelle-Galles du Sud lutte contre le blanchiment d'argent avec ses premières machines de poker sans argent liquide

« Des mesures comme celles-ci, aussi bien intentionnées soient-elles, ne feront que pousser les parieurs du secteur réglementé vers le marché noir des jeux d’argent, non réglementé et peu sûr, où le nombre de parieurs a doublé ces dernières années et où les sommes misées se comptent en milliards.

« Les prohibitionnistes anti-jeu sont déterminés à traiter les paris comme le tabac et à traiter les parieurs comme des fumeurs – mais ces deux choses sont des mondes à part et devraient être réglementées de manière totalement différente. »

Parallèlement, l’enquête a également révélé que 47 % du public pense que l’interdiction des promotions populaires comme les paris gratuits serait également  » inefficace  » pour aider à lutter contre les jeux d’argent irresponsables.

Lire aussi:  Comment obtenir les skins LaLiga pour se déguiser en joueur du Real Madrid ?

Par ailleurs, seuls trois pour cent du public pensent que les avertissements sanitaires seraient  » très efficaces  » pour prévenir les problèmes de jeu, et huit pour cent pensent de même pour l’interdiction des paris gratuits et des promotions similaires.

Le Livre blanc de la Commission britannique des jeux d’argent, souvent retardé, ne devant pas être publié avant le début de l’année prochaine, cette enquête constitue une aide pour le gouvernement qui se prépare à finaliser de nouvelles réglementations pour l’industrie des paris et des jeux d’argent.

Article précédentL’Asie chute après des données chinoises décevantes et malgré les décisions de Covid
Article suivantkwiff lance Booming Games sur sa plateforme