Accueil Business Les banques devront fournir des services financiers en face à face à...

Les banques devront fournir des services financiers en face à face à toutes les municipalités espagnoles.

550
0

Les établissements de crédit devront garantir l’accès à des services financiers en face à face sur 100% du territoire dans un délai maximum de six mois, selon l’accord des associations d’employeurs bancaires, dans le but de favoriser la lutte contre le dépeuplement et de contribuer à une structuration territoriale adéquate.

L’accord établit un cadre d’action qui s’articulera dans le plein respect des règles de concurrence pour garantir au moins un point d’accès aux services bancaires en face à face par le biais de différentes modalités aux plus de 660 000 personnes vivant dans les 3 230 municipalités qui ne disposent pas de ce service.. Des mesures sont également prévues pour assurer le maintien des services bancaires en face à face dans les municipalités qui ne disposent actuellement que d’un seul point d’accès.

Plus précisément, pour ceux les communes de plus de 500 habitantsDans un total de 243 municipalités, dans lesquelles vivent 0,45% de la population (environ 211 000 personnes), il y aura au moins un point d’accès sous la forme d’une agence bancaire, d’un distributeur automatique de billets, d’agences mobiles et/ou d’agents financiers.

Le développement de cet engagement sera également soutenu par le . partenariat public-privéCela peut se faire, entre autres modalités, par la cession d’un espace physique approprié, avec les conditions de sécurité nécessaires, et des connexions aux infrastructures technologiques appropriées. Les entités associées auront à leur disposition un période de six mois, qui peut être prolongée de six mois supplémentaires.assurer la mise en œuvre d’au moins un des points d’accès, par des actions individuelles, soit directement, soit par la participation à des appels d’offres lancés par les administrations publiques concernées.

Lire aussi:  Cellnex, à contre-courant : JP Morgan dégrade son cours mais reste au-dessus de son prix de l'action

Pour ceux les communes de moins de 500 habitants sans point d’accès aux services financiers, un total de 2 987 municipalités dans lesquelles vivent 0,99% de la population, soit environ 446 000 personnes, se voient garantir la fourniture de services bancaires de base, y compris l’accès aux liquidités.

Pour ces municipalités, la fourniture de ces services peut en outre être effectuée par l’intermédiaire. facteurs rurauxqui permettent d’atteindre 100% du territoire, ou par le biais de la modalités de remboursement ou d’encaissement en magasinen signant des conventions qui permettent d’effectuer des retraits d’argent dans des établissements tels que les mairies ou les magasins, en plus des procédures établies pour les communes de plus de 500 habitants.

LES ENTITÉS QUI PRÉVOIENT DE FERMER LE POINT D’ACCÈS UNIQUE

En outre, l’accord de mise à jour du protocole conclu comprend également des engagements relatifs aux municipalités qui disposent d’un point d’accès physique unique aux services bancaires, afin de maintenir la fourniture de ce service. Les entités qui envisagent de fermer le point d’accès unique qui peut exister dans ces municipalités s’engagent à donner un préavis d’au moins quatre mois à leurs clients. à moins qu’il ne soit impossible de le faire.

Lire aussi:  Révision à la baisse par la Banque d'Espagne : le PIB augmentera de 4,1 % en 2022 et de 2,8 % en 2023.

En outre, ces communes seront incorporées aux objectifs développés dans le protocole, en communiquant les prévisions de fermeture à l’Observatoire pour leur incorporation dans l’étude de diagnostic dans le but de pouvoir. remplacer le service fourni par un autre conformément à ceux établis pour les municipalités de la même catégorie de population, afin que l’accès aux services bancaires soit maintenu.

L’accord prévoit également que toutes ces initiatives seront complétée par des services bancaires électroniques et téléphoniques. développés par les institutions financières. À cet égard, les institutions continueront à promouvoir la formation numérique et financière de leurs clients dans les zones rurales par le biais de programmes de formation, y compris une formation spécifique pour les segments des personnes âgées.

L’engagement de fournir des services financiers à l’ensemble du territoire, convenu lors d’une rencontre entre le premier vice-président et le ministre des affaires économiques, Nadia Calviñoet les principales associations bancaires (AEB, CECA et Unacc)prendra la forme d’une nouvelle mise à jour du « Protocole stratégique pour renforcer l’engagement social et durable du secteur bancaire », qui a été renouvelé en février 2021 pour garantir l’inclusion financière et l’attention personnalisée des personnes âgées.

Article précédentLes joueurs passent deux fois plus de temps à regarder des publicités intrinsèques dans le jeu que sur d’autres canaux numériques, révèle une nouvelle étude de Lumen et Anzu.
Article suivantL’Europe examine si le rachat d’Activision Blizzard doit être approuvé | Tech