Accueil Jeux L’épreuve de force juridique se poursuit en Floride à propos de l’accord...

L’épreuve de force juridique se poursuit en Floride à propos de l’accord sur les paris sportifs de la tribu des Seminoles

87
0

Procureur général de Floride, Ashley Moodya demandé à l’État de Cour Suprême de rejeter une affaire contestant la légalité des paris sportifs numériques, arguant qu’ils ne tombent pas sous le coup de la définition des jeux de casino de la constitution de l’État. L’affaire, initiée par West Flagler et Associés (WFA)remet en question l’accord de 2021 entre l’Union européenne et l’Union européenne. Gov. Ron DeSantis et le Seminoles de Floridequi étend le monopole de la tribu aux paris sportifs et aux casinos.

Principaux motifs de rejet dans l’affaire des paris sportifs de West Flagler

Réponse de Moody’s (65 pages)déposée quelques minutes avant la date limite, expose plusieurs motifs de rejet. Elle affirme notamment que le retard de la WFA, plus de deux ans après l’approbation de l’accord, est un motif de rejet. La réponse affirme également que la demande de redressement de la WFA par le biais d’une demande de « quo warranto » est inappropriée, soulignant que les paris sportifs ne correspondent pas à la définition d’un jeu de casino.

Lire aussi:  Aristocrat lance un troisième jeu sur le thème de la NFL : Overtime Cash

L’argument de la WFA tourne autour du prétendu dépassement de pouvoirs de la part de l Gov. DeSantis et la législature de l’État en approuvant l’accord, arguant d’une violation de la loi fédérale sur les droits de l’homme. Loi sur la réglementation des jeux indiens.

L’action en justice affirme également que le monopole accordé aux Seminoles et le modèle en étoile pour les paris sportifs en ligne enfreignent les réglementations fédérales. En outre, la WFA affirme que toute expansion des jeux devrait être soumise à un vote public.

L’accord sur les jeux de hasard de 2021En plus d’accorder aux Séminoles l’autorité sur les paris sportifs, il permet à la tribu d’introduire le craps et la roulette dans ses établissements de casino. En outre, l’accord prévoit l’ajout potentiel de trois casinos sur des terres tribales dans le comté de Broward pour les Séminoles.

L’appel de la WFA devant le SCOTUS se heurte à la relance de l’application de la tribu Seminole

En octobre, WFA a adressé une pétition au Cour suprême des États-Unis (SCOTUS) pour tenter de remettre en cause les droits exclusifs accordés à la tribu des Séminoles par le gouverneur Ron DeSantis, après son échec devant la cour fédérale.

Lire aussi:  Le fondateur de MGR Casino Chairs, Zeno Rizzo, est décédé

Entre-temps, le Tribu des Séminoles a discrètement relancé son Application mobile Hard Rock BetsHard Rock Bets, qui autorise les paris sportifs pour les inscrits existants et les membres du programme de fidélisation Unity en Floride, malgré les contestations juridiques en cours.

Alors que la tribu prévoit d’introduire paris en personne dans trois casinos du sud de la Floride le 7 décembre, les opposants, dont West Flagler Associates, continuent de contester les droits exclusifs de la tribu Seminole en matière de paris sportifs.

Malgré les complexités juridiques, les deux WFA et le Les Séminoles partagent l’objectif commun d’élargir les options de paris sportifs légaux pour les Floridiens. La stratégie de la WFA a évolué vers la recherche d’une solution devant les tribunaux fédéraux, avec l’intention de saisir la Cour suprême des États-Unis. La Cour a accordé un délai supplémentaire jusqu’en février pour permettre à la WFA de déposer son dossier.

Article précédentL’initiative californienne révisée sur les paris sportifs promet des avantages accrus pour les tribus
Article suivantLe gouverneur de l’État de New York, M. Hochul, approuve l’extension du pacte tribal des Seneca pour l’instant