Accueil Business Le rebond des marchés boursiers est-il terminé ? L’Ibex, le Dax et...

Le rebond des marchés boursiers est-il terminé ? L’Ibex, le Dax et le S&P 500 sous les projecteurs des graphiques

49
0

Depuis le début de l’année, l’Ibex 35 a chuté d’un peu plus de 1 %, le Dax et l’Euro Stoxx 50 ont baissé de 10 % et, de l’autre côté de l’Atlantique, le S&P 500 a baissé de 6 %, le Dow Jones de 5 % et la technologie a corrigé de près de 12 %. Sans servir de précédent, notre indice sélectif fait beaucoup mieux que la moyenne.

Malgré le rebond important depuis les creux de février/mars, selon l’indice que l’on regarde, les épées sont toujours en haut. Nous avons assisté à une forte correction et à un rebond ultérieur (phase de réaction) qui, dans de nombreux cas, a dépassé ce qui avait été imaginé. Mais nous n’avons pas de chiffre de retournement, et il n’est pas attendu (si tôt).

La seule chose que nous savons, même si cela peut sembler une lapalissade, c’est que… les supports clés se situent au niveau du plancher de mars. Dans le cas du Dow Jones et du S&P 500, aux points bas de février. En outre, l’expérience a montré que en de nombreuses occasions, les prix retombent à leur niveau le plus bas. et c’est là que se trouve la clé de tout. S’ils se maintiennent, alors nous laissons la porte ouverte à la possibilité que nous essayons de construire un plancher de marché. Mais s’ils sont percés, nous risquons d’assister à un nouveau coup de fouet à la baisse d’une certaine importance. Sauf dans les virages en V, ce qui n’est pas une configuration fréquente, les prix retombent vers les points bas ou affichent un mouvement latéral long et erratique.

Nous les analysons ci-dessous d’un point de vue graphique :

IBEX 35

Notre indice sélectif évolue latéralement depuis une semaine et demie, dans une fourchette de prix étroite comprise entre 8 400 points en dessous et 8 640 points au-dessus. Les divergences baissières entre le prix et le stochastique s’accumulent, rendant difficile la montée des positions. D’ailleurs, nous avons une zone de résistance très importante dans la fourchette de 8 750-8 800 points..

Lire aussi:  Richemont plonge malgré une hausse de 61% de son bénéfice à 2 milliards d'euros

Nous avons récemment expliqué que le point 8 800 serait un bon endroit pour se débarrasser des la mère de toutes les batailles et c’est là que se trouve la ligne inclinée vers le bas joignant les sommets en déclin des sommets de novembre et des le gap baissier de la séance du 14 février (qui a été complètement comblé quelques jours plus tard) à 8.798 points.. C’est pourquoi nous parlons de 8 800 points comme d’un chiffre rond, comme du niveau de résistance le plus important pour le moment. En dessous, du côté des supports, nous avons les gaps haussiers à 8 236 et 7 783 points.

Au-dessus de 8 800 points, les prochaines résistances sont à 8 910 points (sommets de février) et aux sommets de novembre à 9 200 points.

ibex080422
Graphique quotidien de l’Ibex 35

DAX

Nous sommes en présence d’un repli classique de l’indice de la « locomotive européenne ». En chiffres ronds, nous pouvons dire que le niveau de soutien de 14 850 points s’est transformé en résistance. maintenant et c’est ce que nous appelons un pull back. À très court terme, il bénéficie d’un soutien à le gap haussier à 13 917 points. et en dessous, il y a d’autres écarts à 13.628 et 12.830 points.

À la hausse, du côté de la résistance, nous avons la ligne directrice baissière à court terme, maintenant à 14 600 points et au-dessus de 14 925 points et du dernier sommet en baisse. Mais oui, le rebond depuis les plus bas d’il y a un mois (+20%) s’inscrit aujourd’hui dans le cadre de ce qui est un simple repli et guère plus.

dax080422
Graphique quotidien du Dax

S&P 500

Lire aussi:  Les États-Unis approuvent une nouvelle aide militaire de 350 millions de dollars pour l'Ukraine

À court terme, le principal indice mondial draine/ajuste proportionnellement les fortes hausses accumulées depuis les plus bas de février et, pour l’instant, rien d’autre. Ce qui est certain, c’est que si nous prenons du recul par rapport au graphique, nous nous rendons compte que ce… a évolué latéralement au cours de l’année dernière.. Sideways avec un support à 4.060-4.110 points et une résistance à 4.820 points.

Cela dit, tout peut encore arriver. Le marché et les investisseurs tablent avant tout sur une récession de l’économie américaine, l’inversion de la courbe. Mais non, le marché n’est pas si simple. J’aimerais que ce soit le cas. Personne ne sait s’il y aura une récession ou non. Si c’est le cas, combien de temps cela durera-t-il, le marché se redressera-t-il rapidement, la Fed prendra-t-elle le taureau par les cornes (comme elle le fait toujours) en sauvant les marchés ? Trop d’inconnues pour que quiconque puisse les déchiffrer.

Le fait est que, d’un point de vue graphique, le S&P 500 plus proche des sommets de tous les temps (4 818) que du plancher de février (4 114). et ce malgré les grondements de la récession, la guerre Russie-Ukraine, l’inflation galopante, etc. Le principal indice mondial se porte trop bien. Disons simplement que tant que les planchers annuels ne sont pas percés, ce qui est désormais loin, nous ne verrons pas de grands signes de faiblesse à nouveau. Tout est encore dans un schéma latéral large et erratique.

spx080422
Graphique quotidien de l’E-Mini S&P Continuous (FR)
Article précédentTottenham vs Aston Villa : pronostics, cotes, lignes : Les experts révèlent les pronostics du championnat d’Angleterre 2022 pour le 9 avril.
Article suivantNew England Revolution vs Inter Miami CF : pronostics, cotes : Un expert en football révèle les pronostics de la MLS 2022 pour le 9 avril.