Accueil Business Le pétrole passe au rouge après la spirale ascendante de l’attaque russe

Le pétrole passe au rouge après la spirale ascendante de l’attaque russe

94
0

Les prix du pétrole sont passés dans le rouge ce vendredi, au deuxième jour de la guerre de la Russie contre l’Ukraine.après avoir connu un pic jeudi suite au début de l’invasion russe.

Le baril de Brent, la référence en Europe, est à 97,00 dollars vendredi, contre 105,57 dollars jeudi matin. En revanche, le baril West Texas Intermediate, utilisé comme référence aux États-Unis, est retombé à 91,18 dollars, après avoir atteint 100,34 « greenbacks » jeudi.

« Les prix du pétrole ont chuté après avoir appris que… aucune sanction n’avait été imposée sur l’approvisionnement en pétrole brut. de la Russie », explique Naeem Aslam, responsable des analyses chez AvaTrade. Cependant, « le risque de nouvelles restrictions sur les approvisionnements énergétiques en provenance de Russie est susceptible de rendre les prix du pétrole volatils dans les semaines à venir », poursuit-il, ajoutant que « cela est dû au fait que la Russie est l’un des plus grands producteurs de pétrole et de gaz naturel au monde ». Elle est également le deuxième producteur mondial de gaz naturel.

Lire aussi:  Naturgy attaque le support important aux sommets d'octobre

D’autres valeurs refuges continuent d’augmenter, telles que l’or, qui maintient des gains de 0,5 %.alors que les marchés boursiers se calment et cherchent un timide rebond après les fortes baisses du 24 février. Les investisseurs surveillent également de près le prix du gaz naturel en Europe, qui a bondi de plus de 50% jeudi sur le marché à terme néerlandais TTF.

Le site La dernière heure des attaques russes sur l’Ukraine comprend des tirs de roquettes sur la capitale, Kiev, alors que les attaques semblent avoir cessé sur plusieurs fronts. L’armée ukrainienne a arrêté les troupes d’invasion russes « dans la plupart des directions » malgré de nouvelles attaques de missiles qui ont commencé à 4 heures du matin, heure locale, a déclaré vendredi le président ukrainien Volodymir Zelensky.

Lire aussi:  Le taux de chômage au Royaume-Uni se stabilise à 4,1% en décembre

« L’ennemi a été arrêté dans la plupart des directions. Les combats continuent. »a déclaré M. Zelenski dans un discours. « La Russie s’attend à ce que nous soyons fatigués, mais nous ne le sommes pas. Néanmoins, les troupes russes ont réussi à entrer dans la capitale et ont engagé des combats à quelques kilomètres seulement de la résidence du président.

La situation sur le terrain en Ukraine est extrêmement volatile, et les comptes rendus de la situation militaire sont difficiles ou impossibles à confirmer.

Article précédentEndesa, Iberdrola, Naturgy, Acciona et Solaria s’envolent sur l’Ibex 35
Article suivantRésultats de l’Europa League : Les Rangers éliminent Dortmund, Barcelone avance et Malinovskyi fait une déclaration.