Accueil Finance Le budget 2024 démarre : le gouvernement approuve l’arrêté ministériel

Le budget 2024 démarre : le gouvernement approuve l’arrêté ministériel

102
0

Le nouveau Gouvernement espagnol travaille actuellement avec l Budget général de l’État (PGE) comme première étape. Le Conseil des ministres de la coalition exécutive a approuvé ce mercredi l’arrêté ministériel des Finances et de l’Administration publique pour commencer la préparation de l’EGE 2024.

Comme l’a expliqué le gouvernement, l’objectif du budget est de « faire progresser la modernisation, la compétitivité et l’autonomie stratégique de l’économie espagnole en promouvant une croissance durable, équitable et inclusive ».. En ce sens, les lignes directrices de l’Ordre soulignent la nécessité de de maintenir une politique économique « prudente et responsable » sur le plan fiscalqui continue à générer des emplois de qualité.

« Dans le même temps, les comptes publics doivent continuer à renforcer l’État-providence pour que le logement soit un droit, continuer à protéger les familles et les groupes vulnérables et offrir des opportunités aux jeunes », a ajouté M. Moncloa.

De même, l’Ordre prévoit la poursuite de l’instabilité géopolitique pour l’année 2024. La Commission européenne estime que l’instabilité géopolitique est due à la guerre en Ukraine et qu’elle est aggravée par le conflit au Moyen-Orient. Cependant, elle note également que, malgré ce contexte international convulsif, l’économie espagnole maintient une croissance différentielle. « En effet, toutes les organisations nationales et internationales prévoient que l’Espagne connaîtra en 2023 et 2024 une croissance supérieure à la moyenne de l’UEcomme elle l’a déjà fait les années précédentes », indiquent-ils.

Lire aussi:  Le bénéfice d'Unicaja a chuté de 13 % pour atteindre 148 millions d'euros au cours du premier semestre de l'année.

En outre, l’amélioration du marché du travail à la suite de la réforme de l’emploi a conduit à un nombre record de demandes d’emploi. 21,2 millions de personnes en emploi, selon l’enquête sur les forces de travail (EPA) pour le troisième trimestre 2023.. À cela s’ajoute une plus grande stabilité de l’emploi, comme le montre le fait que l’emploi temporaire est tombé à un minimum de 13 % de tous les contrats existants, selon les dernières données d’octobre. Une amélioration qui profite surtout aux jeunes de moins de 30 ans, dont l’emploi temporaire est passé de 53 % avant la réforme à 21 % aujourd’hui.

Le porte-parole de l’exécutif et ministre de l’éducation et des sports, Pilar Alegría, a assuré que l’intention de la coalition était de voir le jour « dès que possible » et qu’ils viseraient à consolider la croissance économique du pays et à progresser dans la réindustrialisation, ainsi qu’à renforcer l’engagement contre la violence masculine et à consolider l’éducation publique.

STABILITÉ BUDGÉTAIRE

Le gouvernement souligne que, malgré les récentes années de turbulences sur la scène internationale, l’Espagne est parvenue à maintenir « intact » son engagement en faveur de la stabilité budgétaire. Ainsi, explique-t-il, à partir de 2020 etle déficit public a été réduit de plus de la moitié (de 10,1 % en 2020 à 4,8 % en 2022) et devrait être de 3 % en 2024, selon la trajectoire transmise à la Commission européenne dans le plan budgétaire.

Lire aussi:  Mercado Amigo : Comment la saison des résultats européens se déroule-t-elle ?

« Une réduction du déficit qui a été compatible avec une relance des politiques publiques et l’adoption de mesures pour atténuer l’impact de la crise dérivée de la hausse des prix au profit de la majorité sociale du pays, qui continuera à être l’une des priorités du gouvernement, comme le montre l’intention de prolonger la réduction de la TVA sur les produits alimentaires de base jusqu’en juin 2024 », ajoutent-ils.

ADDENDUM AU PLAN DE RELANCE

En octobre dernier, la Commission européenne et l’ECOFIN ont approuvé l’addendum au plan de relance. Plan de relance, de transformation et de résilience qui mobilisera toutes les ressources allouées à l’Espagne au titre des fonds de la prochaine génération, avec un calendrier de décaissement prévu pour la période suivante jusqu’à 25,6 milliards d’euros en 2024.

À cet égard, l’ordonnance relative au budget 2024 met en avant l’intégration des ressources issues de l’avenant au plan de relance, qui permettront d’approfondir la transformation énergétique, la numérisation, la cohésion sociale et territoriale et l’égalité.

« En effet , 30 milliards d’euros d’appels d’offres ont déjà été approuvés, au bénéfice de 500 000 projets. Ces ressources sont essentielles pour promouvoir le changement de modèle productif et permettront une augmentation du niveau du PIB de 3 points de pourcentage en moyenne jusqu’en 2031″, souligne le gouvernement.

Article précédentLa Corée du Sud va inscrire 100 000 citoyens à des tests « digital won
Article suivantThyssenkrupp en forte hausse après avoir perdu 2 milliards à la fin de son année fiscale