Accueil Business La Russie est prête à envoyer une délégation à Minsk pour négocier...

La Russie est prête à envoyer une délégation à Minsk pour négocier sur l’Ukraine

114
0

Le site Kremlin a annoncé qu’elle prêt à envoyer une délégation diplomatique à Minsk. pour des discussions sur l’Ukraine et son « statut de neutralité », à la demande du président ukrainien, Volodimir Zelenski, ce vendredi.

« En réponse à la demande du président ukrainien Volodimir Zelenski, nous sommes prêts à envoyer des représentants du ministère des affaires étrangères et de la présidence pour des négociations« , a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, selon les médias. « Poutine a parlé à Loukachenko au téléphone aujourd’hui et il lui a assuré que Il est prêt à créer toutes les conditions nécessaires à l’arrivée des délégations, pour assurer leur sécurité et leur intégrité et pour tenir les négociations susmentionnées », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  Naturgy tourne comme un ressort à l'appui de 25 euros

Cette annonce fait suite au message télévisé adressé vendredi par le président ukrainien au président russe, dans lequel il les a appelés à « s’asseoir pour des pourparlers en vue de arrêtez les meurtres ».

Précisément, Zelenski a ajouté que les Russes devraient être interdits d’adhésion à l’Union européenne et que l’ensemble de la Russie devrait être isolé du système SWIFT. système pour les transferts internationaux entre banques.

Le rapprochement que l’on sent dans ces déclarations contraste avec les propos du ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov, qui s’est méfié de Kiev et l’a accusé de mentir.. « Il a cherché refuge à l’Ouest. Rien ne garantit qu’il y aura des résultats concrets », a-t-il averti.

Lire aussi:  Bruxelles conditionne son "oui" au plafonnement du gaz à la modification par l'Espagne de ses tarifs réglementés d'électricité.

PLUS DE SANCTIONS CONTRE LA RUSE

Tout cela intervient au moment où l’Union européenne a sanctionné Poutine et Lavrov. geler leurs comptes bancaires et leur interdire l’accès à l’UE. La mesure a été adoptée conjointement par les Vingt-sept lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement, qui s’est tenu tôt ce matin à Bruxelles.

« Nous étions très unis autour de la table. Tout le monde a dit que le paquet de sanctions proposé devrait être encore plus fort. Ursula von der Leyen est en train de le renforcer. L’essentiel est que Poutine et Lavrov soient également présents », a expliqué le Premier ministre estonien, Kaja Kallas.

Article précédentL’inflation américaine PCE grimpe à 6,1% en janvier, le rythme le plus rapide depuis 1983
Article suivantLe bus du club de football brésilien Esporte Clube Bahia a été la cible d’une bombe alors qu’il se rendait à son match à domicile, blessant des joueurs.