Accueil Sports La FIFA met fin à l’enquête sur Byron Castillo : Le Chili...

La FIFA met fin à l’enquête sur Byron Castillo : Le Chili perd la cause de l’expulsion de l’Équateur de la Coupe du monde pour documents falsifiés.

789
0

Une saga qui aurait pu voir l’Equateur manquer la Coupe du Monde et le Chili passer sans encombre a finalement pris fin. Vendredi, la Commission de Discipline de la FIFA a clos le dossier de la fédération équatorienne concernant la falsification des documents de l’arrière droit Byron Castillo, jugé inéligible aux qualifications de la COMENBOL pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022 au Qatar.

La plainte initiale soulevée par le Chili en mai était que Castillo n’était pas éligible pour l’Équateur car ils ont allégué qu’il avait dû falsifier ses documents pour lui accorder la nationalité équatorienne. Les avocats du Chili ont prétendu que Castillo était né à Tumaco, en Colombie, en 1995. Au lieu de cela, les documents réels du joueur montrent qu’il est né en 1998 à General Villamil, en Équateur.

La fédération équatorienne, si elle était jugée coupable, aurait été obligée de déclarer forfait pour les huit matchs auxquels Castillo a participé. En théorie, cela aurait permis au Chili de remonter dans le classement et de participer à la Coupe du monde. Le Chili en a déjà profité par le passé, puisque la Bolivie a été sanctionnée en 2016 pour avoir aligné Nelson Cabrera.

Lire aussi:  Cristiano Ronaldo ne jouera pas pour Manchester United contre Liverpool après le décès de son petit garçon.

Voici plus d’informations de la FIFA :

La Commission de Discipline de la FIFA a rendu sa décision concernant la potentielle inéligibilité du joueur Byron David Castillo Segura en ce qui concerne sa participation à huit matches de qualification de l’équipe nationale de la Fédération Équatorienne de Football (FEF) dans la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022™.

Après avoir analysé les soumissions de toutes les parties concernées et examiné tous les éléments qui lui ont été présentés, la Commission de Discipline de la FIFA a décidé de clore la procédure engagée contre la FEF.

Les conclusions de la Commission de Discipline ont été notifiées aujourd’hui aux parties concernées. Conformément aux dispositions pertinentes du Code disciplinaire de la FIFA, les parties ont dix jours pour demander une décision motivée qui, si elle est demandée, sera ensuite publiée sur legal.fifa.com. La présente décision reste susceptible de recours devant la Commission de Recours de la FIFA.

Mais l’examen des documents et l’enquête d’un mois de la FIFA ont montré qu’à leurs yeux, Castillo est bien éligible pour l’Équateur, ce qui les a amenés à sceller l’affaire. Pour ce qui est de la valeur, la fédération chilienne aura 10 jours pour demander un appel, donc l’affaire n’est peut-être pas encore terminée. Pour l’Équateur, cela signifie qu’il peut continuer à se concentrer sur ses propres projets de Coupe du monde tandis que la FIFA n’aura pas besoin de trouver des plans de remplacement à la dernière minute. En l’état actuel des choses, l’Équateur et Castillo se rendront au Qatar dans le groupe A, qui comprend le Qatar, le Sénégal et les Pays-Bas. Le match d’ouverture contre le Qatar aura lieu le 21 novembre à 11 heures (heure de Paris).Programme complet de la Coupe du monde et prédictions match par match ici).

Lire aussi:  Tottenham vs Nottingham Forest : pronostics, cotes : Les experts révèlent les pronostics de la Premier League 2022 pour le 28 août.

Vous voulez encore plus de reportages sur le jeu mondial ? Écoutez ci-dessous et suivez ¡Qué Golazo ! A Daily CBS Soccer Podcast où nous vous emmenons au-delà du terrain et autour du globe pour des commentaires, des avant-premières, des récapitulations et bien plus encore.

Article précédentS’il y avait encore des doutes sur le retour de Call of Duty sur Steam, cet emoji met fin à toute discussion.
Article suivantL’échec de Santander et BBVA jette une ombre sur l’avenir technique de l’Ibex