Accueil Finance Hausse généralisée des actions asiatiques, le Nikkei et le Kospi en tête

Hausse généralisée des actions asiatiques, le Nikkei et le Kospi en tête

148
0

Les marchés boursiers asiatiques ont augmenté de manière générale mercredi, le Nikkei et le Kospi étant en tête. Nikkei et Kospi en hausse notamment Le Kospi de Corée du Sud, alors que les tensions entre la Russie et l’Ukraine se sont apaisées, ce qui a stimulé les marchés. Entre-temps, les investisseurs ont également réagi aux données d’inflation plus faibles que prévu en Chine.

L’indice de référence de la Corée du Sud, le Kospi, est en hausse de 2%. et a clôturé à 2729,68 points, brisant ainsi une série de trois défaites consécutives. Le site Le Nikkei 225 du Japon est en hausse de 2,06%.en tête des gains parmi les principaux marchés de la région, tandis que l’indice Topix a gagné 1,56 %.

Lire aussi:  Corporación Financiera Alba versera un dividende de 0,5 euro le 27 juin

Les actions chinoises ont clôturé en hausse dans un contexte de gains généralisés des autres actions asiatiques, les inquiétudes concernant les tensions entre l’Ukraine et la Russie s’étant apaisées. Le site L’indice composite de Shanghai a terminé en hausse de 0,6 %.à 3465,83 points, l’indice composite de Shenzhen était en hausse de 0,6 pour cent à 2296,99 et l’indice des prix ChiNext a gagné 0,1 pour cent à 2818,40 points. L’indice Hang Seng de Hong Kong a progressé de 1,27%.

Toujours en Chine, l’indice des prix à la consommation s’est modéré à 0,9 % en glissement annuel en janviercontre une augmentation de 1,5 % il y a un mois, selon le Bureau national des statistiques. Selon les données, les prix sont retombés à des niveaux qui n’avaient pas été vus depuis septembre.

Lire aussi:  Le Credit Suisse s'effondre : il perd 4 milliards et annonce une restructuration majeure

En Australie, le S&P/ASX 200 a progressé de 0,79%. L’indice MSCI des actions de la région Asie-Pacifique hors Japon a progressé de 1,01 %.

Par ailleurs, le gouvernement russe a annoncé mardi que Moscou commençait à rapatrier certaines troupes à la frontière avec l’Ukraine, bien que le chef de l’OTAN ait prévenu que l’alliance militaire n’avait vu jusqu’à présent « aucun signe de désescalade sur le terrain de la part de la Russie ».

Article précédentAman Pandey, chercheur indien en cybersécurité, en tête du programme de primes pour les bogues Android de Google
Article suivantLe bitcoin mène le rallye sentimental et se tourne vers les 45 000 $.