Accueil Jeux Déclaration des autorités de régulation des jeux d’argent de France, d’Allemagne, du...

Déclaration des autorités de régulation des jeux d’argent de France, d’Allemagne, du Portugal, d’Espagne et du Royaume-Uni.

556
0

Des discussions approfondies sont en cours depuis le mois de mars entre l’ANJ et SORARE concernant les tournois que la société organise avec les cartes virtuelles qu’elle émet et commercialise. Lors de sa réunion de fin septembre, le Conseil d’administration de l’ANJ a estimé que les doutes sérieux concernant la législation sur les jeux d’argent que soulevait cette partie de l’offre justifiaient une modification rapide de l’offre. La solution proposée par SORARE, consistant à renforcer le libre accès à ces tournois, a été acceptée, sous certaines conditions, par l’ANJ.

A la suite d’une période de discussions approfondies entre l’ANJ et la société SORARE qui a débuté en mars, le Conseil d’administration de l’ANJ a considéré que les doutes sérieux concernant la législation sur les jeux d’argent soulevés par une partie de l’offre de la société, celle des tournois de cartes, justifiaient son évolution rapide.

La société a répondu à cette demande en proposant une solution qui renforce le libre accès à ces tournois, solution qui se fonde sur une possibilité offerte par le droit positif.

Cette réponse est une étape transitoire mais essentielle avant l’adoption d’une solution permanente qui nécessite une adaptation de la législation pour faire entrer ces nouvelles activités liées au Web3 dans le cadre de la régulation opérée par l’ANJ mais avec des modalités spécifiques.

Pendant cette période transitoire, l’ANJ mettra en place un mécanisme de contrôle ad hoc de l’activité de SORARE et vérifiera, d’une part, la bonne mise en œuvre de la solution  » libre accès  » et, d’autre part, le respect par la société des objectifs de prévention du jeu excessif et de protection des mineurs, d’intégrité et de transparence des opérations de jeu et de lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent.

La solution retenue constitue une réponse réglementaire nécessaire à l’offre proposée par SORARE et, plus généralement, à l’émergence de nouvelles offres comparables, en vue de protéger efficacement le public mais aussi de soutenir l’innovation.

Une telle modification de l’offre de SORARE doit être opérationnelle au plus tard le 31 mars prochain, après quoi l’Autorité se réserve le droit d’utiliser les pouvoirs que lui confère la loi.

Lire aussi:  Rentrée scolaire 2022 en France : TOP 10 des Casino en Ligne [GROS Bonus 2500€]
Article précédentBinance détient 20% des réserves de la BUSD
Article suivantA la demande de l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ), SORARE s’engage à faire évoluer son offre de jeux, dans l’attente d’une adaptation de la législation.