Accueil Finance Cellnex négocie avec Brookfield une offre commune pour les tours de Deutsche...

Cellnex négocie avec Brookfield une offre commune pour les tours de Deutsche Telekom

399
0

Cellnex négocie avec Brookfield Asset Management un accord pour soumettre une offre conjointe pour la filiale de tours de télécommunications de Deutsche Telekom. Il s’agit d’un paquet de 40 600 tours en Allemagne et en Autriche.d’une valeur d’environ 20 milliards d’euros. La procédure d’appel d’offres est maintenant ouverte et se poursuivra au cours des prochaines semaines.

« La société a déjà confirmé qu’elle participerait au processus et qu’elle envisageait de s’associer à un partenaire financier. Nous estimons que Cellnex a une capacité d’investissement d’environ 10 milliards d’eurosSi elle s’associe à un partenaire financier, elle pourrait donc prendre une participation majoritaire sans avoir à procéder à une augmentation de capital.

Lire aussi:  Jefferies porte Repsol à l'achat et l'objectif de prix à 15 euros, contre 12 euros auparavant.

Ce serait une opération de transformation pour CellnexCela augmenterait son portefeuille de tours de 23 %, et lui permettrait de consolider sa position d’opérateur de tours de premier plan. leader incontesté en Europe et se démarquer de concurrents tels que American Tower, Vantage ou Totem », expliquent les experts de Bankinter.

« Bien que le prix d’achat soit apparemment raisonnable (490 000 €/tour).il est encore trop tôt pour déterminer l’impact sur la valorisation », ajoutent-ils.

Ces analystes réitèrent leur conseil à « acheter l’action, avec un objectif de cours de 52,67 eurosparce que « présente des fondamentaux solides » parce qu’il est un  » leader européen des tours de télécommunications « , qu’il a  » une forte visibilité sur les flux de trésorerie, avec une croissance de près de 20% jusqu’en 2025 ; et une rentabilité future attractive (plus de 7% par an) « .

Lire aussi:  Les analystes restent prudents sur Aena avant une éventuelle hausse des prévisions

Ils soulignent également sa « forte capacité d’investissement et sa solide position financière, avec une maturité moyenne de plus de 6 ans et principalement à coût fixe ». En outre, offre une protection contre l’inflationavec une grande partie des contrats liés à l’IPC ».

Article précédentVGCCC introduit de nouvelles règles pour les AGE au Crown Melbourne
Article suivantle bitcoin et l’ethereum attrapent la contagion de la forte volatilité du nouveau LUNA