Accueil Jeux BGC : Deux tiers des parieurs pensent qu’un État nounou limitant les...

BGC : Deux tiers des parieurs pensent qu’un État nounou limitant les dépenses pour les paris provoquerait une hausse du marché noir des jeux d’argent.

22
0

Une nouvelle enquête YouGov pour le Betting and Gaming Council (BGC) a révélé les préoccupations des parieurs réguliers alors que le gouvernement envisage une révision des lois sur les jeux d’argent.

67 % des personnes interrogées ont déclaré que les limites obligatoires risquaient de pousser les parieurs vers le marché noir des jeux d’argent, en pleine expansion, et 64 % du public craignent que l’utilisation accrue des sites illégaux ne déclenche une augmentation des taux de jeu problématique.

Près de 70 % des personnes qui parient ont déclaré qu’elles ne seraient pas prêtes à autoriser les sociétés de jeux et de paris réglementées à effectuer des contrôles obligatoires de capacité financière pour prouver qu’elles peuvent se permettre de parier, ce qui a été demandé par les militants anti-jeu pour lutter contre le jeu problématique.

Le nombre de personnes jouant sur des sites dangereux du marché noir au Royaume-Uni a doublé ces dernières années, passant de 220 000 à 460 000, et les sommes misées se comptent en milliards.

Lire aussi:  Castlevania : Nocturne est la nouvelle série Netflix basée sur la saga Castlevania de Konami : bande-annonce et détails

Les derniers chiffres de la Gambling Commission montrent que le taux de jeu problématique parmi les adultes au Royaume-Uni reste faible par rapport aux normes internationales, à 0,3 %, contre 0,4 l’année précédente.

Le directeur général de la BGC, Michael Dugher, a déclaré que le sondage YouGov était important pour les ministres qui se préparent à publier le livre blanc sur les jeux d’argent dans les semaines à venir.

Il a exhorté le gouvernement à adopter une « approche soigneusement ciblée » afin de s’assurer qu’il trouve le juste équilibre entre la protection des personnes vulnérables et le fait de ne pas pousser l’écrasante majorité des personnes qui parient de manière sûre et responsable vers le marché noir en ligne non réglementé et dangereux.

M. Dugher a déclaré : « Nous soutenons fermement la révision des jeux d’argent, qui constitue une nouvelle occasion d’élever les normes et de promouvoir des jeux d’argent plus sûrs.

Lire aussi:  Swintt s'engage dans un partenariat avec Joi Gaming

« Les ministres ont toujours dit, à juste titre, qu’il s’agirait d’un processus fondé sur des preuves, les résultats de ce sondage sont un rappel important des risques de se tromper en introduisant des vérifications générales et arbitraires des dépenses de tous ceux qui aiment jouer.

« Tout changement introduit par le gouvernement doit être soigneusement ciblé afin de protéger les personnes vulnérables et d’intervenir auprès de celles qui montrent des signes de danger, tout en évitant de pousser la grande majorité des millions de parieurs qui parient en toute sécurité vers le marché noir en ligne, de plus en plus dangereux, où il n’existe aucune des protections contre le jeu dangereux utilisées par les membres de la BGC. »

Article précédentAmusnet Interactive célèbre un grand succès au SiGMA Europe 2022
Article suivantVoici les marques concernées