Accueil Finance BBVA souligne qu’elle est en « bonne position » pour atteindre ses objectifs pour...

BBVA souligne qu’elle est en « bonne position » pour atteindre ses objectifs pour 2024

24
0

BBVA a souligné ce mercredi, dans une présentation envoyée à la Comisión Nacional del Mercado de Valores (CNMV) à l’occasion d’un événement avec des investisseurs, que la banque basée à Bilbao est en « bonne position pour atteindre les objectifs fixés pour 2024 lors de sa journée des investisseurs ».comme un ROTE de 14%. Ils soulignent également les bonnes perspectives en termes de création de valeur pour l’actionnaire, avec une augmentation de la valeur de l’action. rendement du dividende de 6,3 % (au 16 septembre)..

Le document envoyé au régulateur sera présenté lors d’une conférence organisée par Bank of America (BofA) par le PDG de la banque, Onur Genç. BBVA y souligne les « antécédents et la capacité de la banque à se développer de manière rentable et à générer de la valeur pour ses actionnaires ».

La banque réitère également la Amélioration des perspectives commerciales pour 2022 sur deux de ses principaux marchés : le Mexique et l’Espagne.. « En Espagne, les prêts devraient croître à un rythme faible à un chiffre pour l’ensemble de l’année et les revenus nets d’intérêts devraient augmenter d’environ 5 %. Au Mexique, la croissance prévue du portefeuille de prêts en 2022 est à deux chiffres, tandis que le revenu net d’intérêts augmentera d’environ 20 % », a déclaré BBVA.

Le cabinet présidé par Carlos Torres envisage également « une bonne performance des indicateurs de qualité du crédit.Le coût du risque en 2022 pour le groupe BBVA devrait être inférieur à 100 points de base, en ligne avec l’année précédente, malgré un environnement complexe.

Lire aussi:  Torres (BBVA) : "Les opportunités au Mexique réaffirment notre engagement envers le pays".

BBVA a également souligné « son leadership en matière de rentabilité dans le secteur bancaire au fil des années, avec une une marge nette par rapport aux actifs pondérés en fonction des risques de 3,9 %, contre 2,8 % pour ses concurrents. en Europe », ainsi que « une rentabilité mesurée par le ROTE de 14,3%, supérieure aux 8,7% de ses concurrents »..

La banque biscayenne met également en avant « l’histoire de la transformation numérique » de BBVA, qui sert, explique-t-elle, « de catalyseur d’efficacité et de croissance ». « La preuve en est que BBVA a enregistré une acquisition record de clients au cours du premier semestre, avec 5,3 millions de nouveaux clients.plus de deux fois plus qu’il y a cinq ans », ajoutent-ils. 55% d’entre eux, soulignent-ils, ont rejoint la banque par voie numérique, « alors qu’ils n’étaient que 6% en 2017 ». « En outre, près de 77 % des ventes du groupe sont réalisées par les canaux numériques. »ils ajoutent.

Les autres indicateurs mis en avant par BBVA sont les suivants trajectoire de ses bénéfices, de son bénéfice par action et de sa valeur tangible par action plus dividendes.. La banque note qu’entre 2019 et juin 2022, sa marge brute a progressé de 3,2% (en taux de croissance annuel composé ou TCAC), « significativement au-dessus des 1,9% de ses concurrents européens », ce qui « s’est traduit par une progression du bénéfice par action supérieure à ses comparables (+93% ‘contre’ +74%) ». Enfin, la valeur tangible par action plus les dividendes (également en taux de croissance annuel composé) a augmenté « de 9,2%, contre 5,4% pour ces mêmes concurrents ».

Lire aussi:  Les cinq nouvelles les plus importantes de la journée pour les investisseurs espagnols

En termes de création de valeur, BBVA rappelle que. « les décisions stratégiques de la banque sont toujours alignées sur l’objectif de création de valeur pour les actionnaires ».. À cet égard, il souligne que la rémunération totale de ses actionnaires (y compris les dividendes et la performance des actions) a augmenté de 27 % de 2019 à aujourd’hui et souligne les principaux atouts de la valeur que sont la numérisation, l’innovation et la durabilité, ainsi que sa part de marché dans les segments d’activité à plus forte valeur, qui est « supérieure à sa part naturelle de prêts dans chaque pays ».

« BBVA serait donc bien préparés à affronter le nouveau cycle économique et d’autres défis, tels que la concurrence de nouveaux acteurs et des fintechs », font-ils valoir. À cet égard, BBVA souligne  » la qualité et la résilience du capital de la banque pour faire face aux défis futurs, avec un ratio CET1 entièrement chargé au 30 juin 2022 de 12,45 %, dans l’objectif de la banque d’une fourchette comprise entre 11,5 % et 12 % et bien supérieur à l’exigence réglementaire SREP de 8,60 % fixée par la Banque centrale européenne « .

Article précédentCrown Resorts soumis à une limite de 1 000 dollars australiens à Victoria
Article suivantLe Royaume-Uni plafonne les factures énergétiques des entreprises pendant six mois