Logo Chatborgne

La junte malienne condamne la "violation flagrante" de l'espace aérien par un avion militaire français

13 janvier 2022

La junte malienne condamne la "violation flagrante" de l'espace aérien par un avion militaire français

Le porte-parole du gouvernement malien, le colonel Abdoulaye Maiga, a déclaré qu'une plainte avait été déposée auprès de la France après qu'un de ses avions militaires ait voyagé entre la capitale ivoirienne, Abidjan, et la ville de Gao, dans le nord du Mali, mardi.

Le vol était une "violation manifeste" de l'espace aérien malien, selon le communiqué, compte tenu de la fermeture de la plupart des frontières terrestres et aériennes du pays en raison des sanctions régionales récemment imposées à l'État du Sahel.

L'avion militaire français avait également éteint son transpondeur, l'empêchant de communiquer avec les autorités aéronautiques maliennes, selon le communiqué.

Il a ajouté que le gouvernement « déclinerait toute responsabilité pour les risques auxquels les auteurs de ces pratiques pourraient être exposés en cas de nouvelle violation de notre espace aérien ».

Mais un responsable militaire français, qui a requis l'anonymat, a nié les affirmations du gouvernement malien, affirmant que le transpondeur de l'avion avait été mis en "mode militaire".

"Toutes les procédures ont été respectées", a déclaré le responsable, ajoutant que les autorités maliennes avaient également approuvé le plan de vol de l'avion.

Dimanche, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a accepté de fermer les frontières terrestres et aériennes avec le Mali et d'imposer un embargo commercial sur les élections retardées.

Les sanctions, que la France a soutenues, sont intervenues après que le gouvernement malien dominé par l'armée a proposé le mois dernier de rester au pouvoir jusqu'à cinq ans avant de rétablir la démocratie.

La junte malienne, à la suite d'un coup d'État militaire en août 2020, avait précédemment promis de tenir des élections le 27 février.

En réponse aux sanctions régionales, le Mali a également annoncé qu'il fermait ses frontières avec les membres de la CEDEAO, à l'exception de la Guinée militaire, qui n'applique pas les mesures.

Mardi, l'agence ouest-africaine du trafic aérien, l'ASECNA, a informé le Mali que son espace aérien avait été percé par un avion militaire français.

Cependant, le porte-parole de l'armée française Pascal Ianni a déclaré que "la fermeture des frontières ne concerne pas les vols militaires".

La France a des milliers de soldats au Mali et dans les pays voisins du Sahel dans le cadre d'une force anti-djihadiste.

Ses relations avec le Mali, ancienne possession coloniale, se sont fortement détériorées depuis le coup d'État militaire de 2020.

(AFP)

Jean Allard est un journaliste et rédacteur chevronné. Il est également le directeur de publication du journal Chatborgne.com. Passionné par les nouvelles technologies, Jean Allard est à l'avant-garde des innovations en matière de journalisme en ligne.
2021 - Copyright, TOUT DROITS Réservés
bookmarkcrosslistarrow-right