Accueil Sports Score de l’AFCON : Le Sénégal bat l’Égypte pour son premier titre...

Score de l’AFCON : Le Sénégal bat l’Égypte pour son premier titre grâce à Sadio Mané qui marque le penalty de la victoire.

398
0

C’était la rédemption pour Sadio Mane, car son tir au but a permis au Sénégal de remporter son premier titre de Coupe d’Afrique des Nations, dimanche contre l’Égypte. Le Sénégal a remporté la séance de tirs au but, 4-2, après que les deux équipes n’aient pas réussi à marquer pendant 90 minutes de temps réglementaire et 30 minutes de temps supplémentaire. C’est le penalty manqué par Mané en première mi-temps qui a mis le Sénégal dans une position où il a dû recourir aux tirs au but, mais c’est la confiance de Mané pour finir le match qui a assuré le titre de champion d’Afrique. Mané a également été nommé meilleur joueur de l’AFCON après avoir marqué trois buts et délivré deux autres passes décisives.

Dans un avant-goût de l’affrontement à venir entre ces deux équipes, puisqu’une seule d’entre elles se qualifiera pour la Coupe du monde, le Sénégal a dominé dès le coup d’envoi mais n’a pas pu faire le poids grâce à l’excellent jeu du gardien égyptien Mohamed Abougabal. Avec huit arrêts à son actif, il a réalisé une nouvelle performance.

Six minutes après le début du match, le Sénégal pensait avoir ouvert le score par l’intermédiaire de Mane lorsque Mohamed Abdelmonem commettait une faute sur Saliou Ciss dans la surface, mais Mane manquait son penalty. Le Sénégal continuait à dominer le match, se créant des occasions de toutes parts mais ne parvenant pas à trouver la touche finale. Ce n’est pas un gros souci car Idrissa Gueye brise les attaques égyptiennes partout dans le parc. Un triple changement de l’Egypte à la 58ème minute allait changer le cours des choses mais n’apportait pas assez de tranchant pour battre le gardien sénégalais Edouard Mendy.

Lire aussi:  Les faiblesses défensives de Liverpool sont mises en évidence et les blessures font mal à la combativité de Manchester United.

Les clés de l’attaque sénégalaise étaient Saliou Ciss, Ismaila Sarr, et Ahmadou Bamba Dieng. Tous les trois ont pu se créer un certain nombre d’occasions dans le match et s’ils n’avaient pas été confrontés à Abougabal, plusieurs buts auraient pu échapper à l’Egypte. Les hommes de Carlos Quieroz ont réussi à limiter les dégâts, mais tenter de remporter une troisième séance de tirs au but a poussé la chance de l’Égypte trop loin.

Le jour de l’oubli d’Abdelmonem se poursuivait : il manquait son penalty, qui touchait le poteau et mettait l’Egypte en retard. Abougabal venait momentanément à la rescousse en repoussant la tentative de Bouna Sarr avant que Mendy n’effectue une excellente parade sur celle de Mohanad Lasheen. Ce qui a permis à Mane de sceller le titre.

Ce fut un jour mémorable pour le manager sénégalais Aliou Cissé, qui a mené le Sénégal au titre après avoir été capitaine de l’équipe à l’AFCON et à la Coupe du monde il y a deux décennies avant de se reconvertir en entraîneur.

Voici trois points à retenir du match de dimanche :

1. L’Egypte doit moins dépendre de Salah

Bien que Salah rende n’importe quelle équipe meilleure, avant l’introduction de Zizo et Trezeguet, les deux occasions de l’Egypte sont venues de courses solitaires incroyables de Salah. Il n’a eu que 14 passes précises dans tout le match et a été dépossédé sept fois. Cela s’explique par le fait que le Sénégal a pu regrouper quatre défenseurs sur Salah pendant tout le match sans craindre que quelqu’un d’autre de l’Égypte ne leur fasse du mal. La vitesse de Trezeguet offrait un peu plus de menace, mais si l’Égypte veut avoir une présence constante à la Coupe du monde, la défense seule ne suffira pas à la faire durer.

Lire aussi:  La Juventus soutient Massimiliano Allegri après un début de saison peu glorieux, mais les résultats doivent arriver rapidement

2. La victoire du Sénégal prouve qu’il est réel

On a beaucoup parlé du parcours du Sénégal jusqu’à la finale de l’AFCON qui l’a vu affronter le Cap-Vert, la Guinée équatoriale et le Burkina Faso avant la finale. Mais en éliminant les rois de l’AFCON en Egypte, le Sénégal est là pour rester. La défense est solide, ancrée par Mendy et Kalido Koulibaly. Cheikhou Kouyate et Gueye forment une base solide au milieu de terrain – et s’il exploite son potentiel, Pape Sarr a également du talent. Et avec Sadio Mané à la tête d’un groupe d’attaquants talentueux, le Sénégal est une équipe à surveiller s’il se qualifie pour la Coupe du monde.

3. Dans une confrontation de gardiens, c’est dommage que les deux équipes ne puissent pas gagner.

Si 120 minutes sans but constituent techniquement une victoire pour les deux gardiens, Mendy et Abougabal étaient sur une autre planète dimanche. Mendy est devenu le premier gardien à garder une feuille blanche lors d’une finale de Ligue des champions et d’une finale d’AFCON, tandis qu’Abougabal, 33 ans, n’était même pas censé être dans les filets. Le titulaire Mohamed El-Shennawi a souffert d’un claquage lors de la victoire de l’Égypte aux tirs au but contre la Côte d’Ivoire, ce qui a permis à Abougabal de disputer trois matches au cours desquels il n’a encaissé qu’un seul but et réalisé 15 arrêts. Ajoutez à cela le fait qu’il s’est illustré lors de deux séances de tirs au but et vous obtenez un sacré tournoi. Mendy, cependant, a remporté le prix du meilleur gardien de l’AFCON..

Article précédentDying Light 2 Critique du jeu : Combattre les zombies est toujours aussi amusant
Article suivantScore de Barcelone vs. Atletico Madrid : Le Barça remporte sa meilleure victoire de la saison et s’installe dans le top 4 de la Liga.