Accueil Jeux Sportsbet et bet365 tombent sous le coup de la campagne de surveillance...

Sportsbet et bet365 tombent sous le coup de la campagne de surveillance d’AUSTRAC

562
0

Le site Centre australien d’analyse et de déclaration des transactions a ordonné la nomination d’auditeurs externes pour évaluer à la fois Sportsbet et bet365.

En ce qui concerne la conformité des deux entreprises avec la législation nationale sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, AUSTRAC, l’organisme de surveillance financière du pays, a souligné que l’objectif final de l’audit est d’aider les deux marques à respecter les exigences de conformité susmentionnées et d’informer les autorités quant à la nécessité d’une action réglementaire.

« Sportsbet et bet365 sont parmi les plus grands opérateurs du secteur des paris sportifs d’entreprise », a déclaré le ministre des Finances. Nicole RoseDirectrice générale d’AUSTRAC. « L’AUSTRAC met en demeure l’ensemble du secteur d’améliorer son jeu.

« En fin de compte, l’application de la non-conformité vise à protéger la communauté. Le blanchiment d’argent alimente le crime organisé et tous les maux qui l’accompagnent. Nous avons besoin que les entreprises en première ligne se conforment pleinement à la loi AML/CTF – pour comprendre et atténuer leurs risques et signaler les crimes présumés. »

Lire aussi:  Winning Partner et Bojoko renouvellent leur partenariat avant le lancement du nouveau "Oink Bingo".

L’AUSTRAC a commencé sa campagne de surveillance des normes de conformité des paris sportifs australiens en matière de blanchiment d’argent en septembre avec une enquête sur Entainqui est lui-même un opérateur étranger en Australie via son Ladbrokes et Neds les avoirs.

Dans le cadre de l’enquête, bet365 et Sportsbet seront évalués en fonction de quatre critères clés relatifs aux dispositions de la loi AML/CTF et de l’instrument de 2007 sur les règles de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Les auditeurs ont été chargés d’indiquer à AUSTRAC si bet365 et Sportsbet ont mis en place un cadre permettant aux membres du conseil d’administration et aux cadres supérieurs de superviser les programmes de la partie A, dans un délai de 180 jours.

Lire aussi:  Pourquoi SiGMA CIS/Balkans : Votre porte d'entrée dans l'avenir de l'iGaming

Les entreprises seront également jugées sur le fait qu’elles surveillent de manière appropriée leurs clients afin d’identifier, d’atténuer et de gérer le risque de blanchiment d’argent.

Enfin, l’évaluation de 180 jours déterminera également si les entreprises ont adapté et maintenu un programme de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en utilisant des systèmes et des contrôles basés sur le risque et si elles ont entrepris une évaluation du risque de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme en considérant le risque posé par « leurs types de clients », ainsi que les services désignés et les méthodes utilisées pour les fournir.

Rose a conclu : « L’AUSTRAC n’hésitera pas à prendre des mesures en cas de soupçon de non-conformité, afin de protéger les entreprises contre l’exploitation et de protéger la communauté australienne contre les préjudices. »

Article précédentLes trois points d’interrogation du marché d’ici la fin de l’année
Article suivantLes meilleures astuces pour améliorer rapidement votre gameplay