Accueil Finance Le Nikkei termine en baisse de 2%, les investisseurs gardant un œil...

Le Nikkei termine en baisse de 2%, les investisseurs gardant un œil sur les tensions en Ukraine

119
0

Les actions japonaises ont entraîné des pertes dans la région Asie-Pacifique lundi, alors que le Nikkei Les investisseurs ont suivi de près la situation de Covid à Hong Kong et les tensions entre la Russie et l’Ukraine..

Le Nikkei 225 a reculé de 2,23% pour clôturer à 27 079,59, les actions du conglomérat SoftBank Group ayant chuté de près de 4%, tandis que l’indice Topix a cédé 1,63% à 1 930,65. Le Kospi de Corée du Sud a baissé de 1,57% pour terminer la journée à 2 704,48.

L’indice Hang Seng de Hong Kong a baissé de 1,35%.. La ville est actuellement confrontée à une cinquième vague d’infections Covid, qui, selon son directeur général, a « porté un coup sévère » à Hong Kong et a « dépassé » sa capacité à gérer la situation. Au cours du week-end, le secrétaire général de Hong Kong a annoncé que la Chine continentale aiderait la ville dans des domaines tels que les tests et les installations de quarantaine.

Lire aussi:  Le dollar donne un répit au yen qui tombe de son plus bas niveau en 20 ans ; l'euro attend la BCE

Les actions de la Chine continentale ont clôturé en territoire négatif, le Shanghai Composite perdant 0,98 % à 3 428,88, tandis que la composante Shenzhen a cédé 0,765 % à 13 123,21.

Ailleurs, l’indice australien S&P/ASX 200 a augmenté de 0,37 % pour clôturer à 7 243,90.

L’indice MSCI le plus large des actions de la région Asie-Pacifique hors Japon a baissé de 1,4 %.

Les investisseurs ont continué à surveiller l’évolution des tensions entre la Russie et l’Ukraine. Les craintes d’une attaque russe en Ukraine ont fait chuter les actions de Wall Street vendredi, le Nasdaq Composite perdant près de 3 %.

Lire aussi:  Wall Street clôture en baisse suite aux minutes de la Fed et aux ventes au détail

Article précédentBBVA investit 300 millions de dollars dans la banque numérique brésilienne Neon
Article suivantL’Ibex 35 et le reste de l’Europe chutent en raison de la tension entre l’Ukraine et la Russie.