Accueil Finance La BCE pourrait ralentir le rythme de ses hausses et ne les...

La BCE pourrait ralentir le rythme de ses hausses et ne les augmenter que d’un demi-point de pourcentage en décembre.

540
0

Le site Banque centrale européenne (BCE) pourrait ralentir le rythme de hausse des taux d’intérêt. Les responsables de la politique monétaire auraient envisagé un ralentissement dès le mois de septembre. Décembrequand ils pourraient se mettre d’accord pour augmenter le prix de l’argent de seulement un demi-point. Toutefois, rien n’est certain à cet égard, et l’augmentation de la inflation pourrait conduire à une augmentation de 75 points de base.

Les premières discussions menées par les membres de la BCE suggèrent qu’il existe une manque de dynamisme pour entreprendre une nouvelle hausse de 0,75 %.rapporte Bloomberg. Le conseil des gouverneurs envisage donc d’être moins agressif lors de la prochaine réunion, une position qui ne changerait qu’en cas de nouvelle hausse surprise de l’inflation.

Lire aussi:  Álvarez-Pallete : "L'Europe a besoin d'une autonomie stratégique pour surmonter cette crise".

Mais pourquoi la BCE envisage-t-elle maintenant une hausse plus contenue ? Tout d’abord, en raison de la risques croissants de récession dans la zone euro, mais aussi compte tenu de la possibilité que la Les pressions sur les prix vont diminuer.

Dans tous les cas, Il reste quatre semaines avant la dernière réunion de l’année. de la Banque centrale européenne (BCE), qui se tiendra la semaine prochaine. 15 décembreet il est encore temps de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Tout dépendra des données au fur et à mesure qu’elles seront disponibles. Surtout, l’inflation, qui sera publiée à la fin du mois de novembre.

Lire aussi:  L'inflation au Japon augmente de 2,2 % en juin, soit trois mois au-dessus de l'objectif de la BoJ.

Elle sera « pertinente » lorsqu’il s’agira de prendre une décision.comme l’a dit le vice-président de la BCE, Luis de Guindosdans une interview accordée à « Bloomberg TV », bien que, comme d’autres membres de l’organe, il ait refusé de commenter l’ampleur de la prochaine action.

Quoi qu’il en soit, l’inflation reste à un niveau record dans la zone euro, où les dernières données révèlent une hausse de 1,5 % par rapport à l’année précédente. en hausse à 10,6% en octobre. Il reste à voir comment il se comportera, bien que Guindos lui-même ait prévenu que Restera « élevé » jusqu’au premier semestre de 2023..

Article précédentSiemens gagne 3,16 milliards d’euros pour son quatrième trimestre fiscal, soit une hausse de 38 %.
Article suivantCatena publie ses résultats du troisième trimestre et prévoit des licenciements en Europe