Accueil Finance Grifols souffre en bourse : Bankinter abaisse son prix cible à 15...

Grifols souffre en bourse : Bankinter abaisse son prix cible à 15 euros par action

590
0

Grifols a souffert en bourse après avoir reçu une réduction de sa valorisation par les analystes de la société Bankinterqui ont réitéré leur conseil à neutre sur le fabricant de dérivés plasmatiques, mais ont abaissé leur prix cible à 15 euros par action, contre 17,65 euros par action précédemment..

Ces experts mentionnent plusieurs facteurs pour justifier cette baisse de valorisation de l’entreprise pharmaceutique catalane, qui cumule un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros. plus de 25 % de baisse depuis le début de l’année. et ce mercredi, il a chuté de 2,64%.

Tout d’abord, ils ont réduit leur « estimation de la croissance terminale de +0,50% à +0,25% en raison de l’augmentation de l’inflation. problèmes liés à l’approvisionnement en plasma« , le principal composant des produits de Grifols.

Lire aussi:  Clôture mitigée en Asie, les craintes de nouvelles restrictions en Chine étant très présentes.

Il convient également de noter que les « baisse de la valorisation de la participation de Shanghai RAAS.dont les actions ont chuté de -15,4% en 2022, un effet aggravé par la récente dépréciation du yuan (-3% depuis la mi-juillet).

D’autre part, ils mentionnent, « une augmentation de la perte sur les actions propres (environ 1 % des actions de classe A et 2 % des actions de classe B) résultant de la baisse du cours des deux actions en 2022 « .

Enfin, ils soulignent que le hausse des rendements obligataires américains aura un impact sur Grifols en raison de son endettement élevé, avec une un ratio dette nette/Ebitda de 10,6 fois.

Lire aussi:  Clôture mitigée en Asie : hausse à Hong Kong, baisse en Australie

Comme facteur positif, ils mentionnent le l’appréciation du dollar par rapport aux autres devises, ce qui est très important pour l’entreprise car 65% de ses ventes proviennent des États-Unis et du Canada.

Et bien qu’ils soulignent qu’il y a « potentiel de revalorisation » par rapport à leur objectif de prix, ils ajoutent que « nous ne voyons aucun catalyseur à court terme » Cela justifie son conseil  » neutre « .

Article précédentLégère baisse de l’Ibex 35, soutenu par Inditex et freiné par les compagnies d’électricité.
Article suivantL’Ibex comble le vide laissé en début de semaine