Accueil High-Tech SIMS 4 Wedding Expansion ne sera pas lancé en Russie, en raison...

SIMS 4 Wedding Expansion ne sera pas lancé en Russie, en raison des lois anti-gay.

159
0

Dans un article de blogle développeur Maxis a confirmé que le SIMS 4 Le pack d’extension Wedding ne sortira pas en Russie, en raison de ses lois anti-gay. Cette nouvelle intervient un jour seulement après l’annonce de l’extension, dont le lancement est prévu le 17 février partout ailleurs dans le monde.

L’extension My Wedding Stories permet aux joueurs de planifier et d’organiser des mariages de rêve pour les personnages de leur univers SIMS. Il y a tout ce qu’il faut, des fiançailles aux essais de tenues, en passant par le choix du traiteur et du lieu de réception, la nervosité qui précède le mariage, le drame, et tout le reste. L’un des clips mettait également en avant le mariage homosexuel, qui est à l’origine de toute cette problématique.

Lire aussi:  Samsung Galaxy S22 Plus : test : De nouvelles armes pour mieux jouer

« Nous sommes attachés à la liberté d’être qui vous êtes, d’aimer qui vous aimez et de raconter les histoires que vous voulez raconter », peut-on lire dans le billet de blog. « Nous sommes déterminés à respecter cet engagement en mettant en lumière et en célébrant des histoires comme celle de Dom et Cam. Nous avons donc pris la décision de renoncer à la sortie de ‘My Wedding Stories’, où notre narration serait sujette à des changements en raison des lois fédérales. Malheureusement, cela signifie que les membres de la communauté des Sims en Russie ne pourront pas acheter ce pack de jeu ».

Lire aussi:  Offres pour la Saint-Valentin : Samsung, Garmin et Nothing annoncent des remises

Selon la loi fédérale russe introduite en 2013, le gouvernement interdit tout contenu présentant l’homosexualité aux citoyens de moins de 18 ans. En 2014, les Sims 4 ont été classé comme un jeu 18+. conformément à la loi numéro 436-FZ, qui interdit toute représentation des relations homosexuelles auprès des mineurs. « – sur la protection des enfants contre les informations nuisibles à leur santé et à leur développement », indique la loi.

Les développeurs avaient le choix entre sortir l’extension telle quelle et éviter le marché russe, ou édulcorer le contenu pour respecter les lois fédérales, garantissant ainsi un lancement mondial. L’équipe a décidé de rester fidèle à ses valeurs et d’opter pour la première option.

Article précédent« Le bitcoin se négocie comme un actif risqué depuis six mois », prévient BofA.
Article suivantAirtel Xstream Premium annonce la création d’une « super application de streaming » avec 15 services OTT