Accueil Business Prisa sort de ses pertes et génère un bénéfice net de 100...

Prisa sort de ses pertes et génère un bénéfice net de 100 000 euros sur le trimestre

25
0

Le groupe Prisa a signalé un bénéfice de 100 000 euros au cours de son premier trimestre fiscal de 2022, améliorant ses résultats par rapport à ceux récoltés au cours de la même période de 2021, où elle avait enregistré une perte de 13,8 millions d’euros. Selon la déclaration de la société, cela est principalement dû à des améliorations opérationnelles dans ses divisions Éducation et Médias.

Au premier trimestre, Prisa a généré un des revenus de 210,6 millions d’euros, 32,8 % de plus que sur la même période l’année dernière, tandis que l’EBITDA, hors indemnités de licenciement, a atteint 43,8 M€, soit 156,3 % de plus qu’entre janvier et mars 2021.

Prisa insiste sur le fait que l’engagement en faveur de la transformation numérique continue de faire progresser ses chiffres, avec presque 2,5 millions d’étudiants dans des modèles d’abonnement en Amérique latine. (500 000 de plus qu’en décembre) ; 196 228 abonnés à El País (dont 155 939 sont exclusivement numériques) ; 77,4 millions d’heures mensuelles moyennes de streaming (+19%) et 46 millions de téléchargements de podcasts (+49%).

Le groupe a enregistré un génération de trésorerie positive 40,8 millions d’euros89 % de plus qu’au premier trimestre de 2021. Au 31 mars, la trésorerie de la société s’élevait à 216 millions d’EUR, avec 99 millions d’EUR de lignes de liquidité non tirées.

En ce qui concerne la ventilation des chiffres pour la division de ÉducationLe retour à la normale de la scolarité en Amérique latine après la pandémie a permis un début d’année positif, mais c’est surtout l’essor des modèles d’abonnement (Edtech) qui ont connu une croissance exponentielle au point d’enregistrer 2 480 000 abonnés, soit une augmentation de 38,4% par rapport au premier trimestre 2021 et de 25% par rapport au nombre d’abonnés enregistrés à la fin du mois de décembre dernier.

Lire aussi:  Amazon tombe sur son support : jusqu'où pourrait-il rebondir ?

Au cours du premier trimestre de l’année, Prisa Media a maintenu la tendance positive de ces derniers mois. grâce à la croissance continue du modèle d’abonnement El País, à la bonne performance des revenus publicitaires, ainsi qu’à la position de leader sur les marchés où Prisa media est présent.

Entre janvier et mars 2022, la division Médias du groupe a enregistré un EBITDA stable hors indemnités de départ, ce qui constitue une amélioration opérationnelle si l’on considère qu’un an plus tôt, elle avait enregistré un montant négatif de 4,8 millions. Les recettes se sont élevées à 82,5 millions d’euros.82,5 millions, soit une augmentation de 7,2 % par rapport au premier trimestre de 2021. Les recettes publicitaires ont augmenté de 11% au cours de la période. Malgré la faible visibilité et l’incertitude créée par la crise ukrainienne, la publicité est restée conforme aux attentes, même si l’extraordinaire performance de la Colombie se distingue notamment grâce à l’amélioration continue de la part de marché.

Les recettes de diffusion ont atteint 13,2 millions d’euros, ce qui représente une augmentation de 3,1% grâce à la croissance des abonnements numériques (+33,8%) de El País. Ces chiffres réaffirment, selon le communiqué de presse, l’engagement du groupe suite au lancement en mai 2020 du modèle de télévision payante El País, qui a atteint un total de 196 228 abonnés.soit une augmentation de 49 % par rapport à la même date l’année dernière. Parmi elles, 155 939 sont des exclusivités numériques, soit une hausse de 55 % par rapport au premier trimestre 2021. Au cours de cette période, 6,6 millions d’utilisateurs enregistrés ont été atteints, soit une augmentation de 14%.

Lire aussi:  La Suède et la Finlande envisagent une demande conjointe d'adhésion à l'OTAN le 16 mai

Dans l’activité audio, l’accent mis sur le numérique se reflète dans le nombre de téléchargements de podcasts, qui a augmenté de 49 % en glissement annuel pour atteindre 46 millions. 77,4 millions d’heures de streaming par mois en moyenne (+19%).

« Le groupe est à un tournant où tous les changements que nous avons entrepris nous permettent d’aborder l’avenir en nous concentrant sur la croissance de l’entreprise et dans l’intérêt de nos actionnaires et de nos employés. Nous avons présenté un plan stratégique à moyen terme avec des objectifs clairs et bien définis.Nous nous concentrons sur leur exécution, et les résultats du premier trimestre montrent que nous sommes sur la bonne voie. Ces premiers mois de l’année ont été très bons pour l’entreprise, poursuivant la tendance positive que nous avons enregistrée. Nous maintenons les prévisions établies en début d’année, sans oublier que nous devons être prudents face à l’incertitude découlant de la guerre en Ukraine et aux conséquences économiques que cela peut entraîner », Joseph Oughourlian, président de Prisa.

Article précédentBruxelles met en garde Musk : Twitter doit « s’adapter » au règlement européen
Article suivantSantander et deux autres actions qui ont abandonné leur support mardi