Accueil Santé & Bien-être Pourquoi on l’appelle la variole du singe ?

Pourquoi on l’appelle la variole du singe ?

655
0

La variole du singe était jusqu’à présent un maladie inconnue d’une grande partie de la population espagnole.car les cas enregistrés de ce virus en Europe ont été historiquement très limités.

Quelques des experts en la matière, tels que la virologue Margarita de Val et Fernando Simón, directeur du Centre de coordination des alertes et des urgences sanitaires, ont fourni des informations à la population sur la symptômes de cette maladie et de son capacité de transmission chez l’homme. Cependant, une question demeure une source d’intrigue : est-ce quePourquoi l’appelle-t-on ainsi ??

Origine du nom

La raison pour laquelle ce virus a adopté le nom de monkeypox est assez simple. Comme l’explique l’Agence nationale de santé publique des États-Unis (CDCCe type de maladie, qui est similaire à la variole, était découvert en 1958 dans les colonies de singes utilisées pour la recherche. D’où le nom resté monkeypox (‘ ).Monkeypox‘).

Lire aussi:  L'ancien ministre Argimon rejoint la Fondation Pasqual Maragall pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer

Le premier cas humain a été enregistré 12 ans plus tard, en 1970, dans le corps d’un garçon de 9 ans en République démocratique du Congo. Depuis lors, le virus a été localisé dans 11 pays africains et a été exporté vers d’autres continents à plusieurs reprises, comme le rapporte le Organisation mondiale de la santé (OMS).

Confusions courantes

Comme cela a été le cas avec d’autres maladies historiques telles que le la grippe espagnole -dont le nom suggère une origine trompeuse- le nom de variole du singe peut également conduire à la création de une certaine confusion. Comme le OMSL’infection par la variole simienne a été détectée chez les personnes suivantes plusieurs espèces d’animauxbien que principalement transmis par les souris sauvages.

Lire aussi:  10 % des personnes âgées de plus de 100 ans n'ont aucune ordonnance pour un médicament quelconque.

La liste des espèces susceptibles de le porter comprend les écureuils, les rats géants de Gambie, les souris à quatre bandes, les loirs nains africains et, enfin, les primates. Le nom, cependant, ne concerne que les singes, qui transmettent la maladie dans une moindre mesure..

Article précédentLa dette de la zone euro tombe à 95,6 % et le déficit à 2,3 %, soit les deux niveaux pré-pandémiques.
Article suivantLe développeur de Minecraft n’autorise pas les NFT dans le jeu | Tech