Accueil Business Indra s’envole alors que les rumeurs d’une éventuelle scission s’intensifient.

Indra s’envole alors que les rumeurs d’une éventuelle scission s’intensifient.

145
0

Les rumeurs d’une éventuelle scission d’Indra s’intensifient. Indra et les actions de la société ont augmenté de 4,77% ce vendredi. En particulier, plusieurs membres du conseil d’administration ont discuté des actions sur l’avenir de l’entreprise et de la possibilité de la scinder en deux parties : d’une part, la division Transport et Défense et, d’autre part, Minsait.

Selon des informations publiées par Bloomberg, le gouvernement espagnol et la direction d’Indra sont évaluer les options pour l’avenir de l’entreprise. Selon des sources, il est peu probable que le conseil d’administration prenne une décision avant que le gouvernement ne signale sa préférence.

Lire aussi:  Analyse technique : Repsol, Endesa, Netlfix, PharmaMar, Dow Jones, Pfizer, CaixaBank...

Le PDG d’Amber, Joseph Oughourlian, dont le fonds détient 5 % d’Indra, a déclaré que chacune des deux unités scindées pourrait valoir jusqu’à la valeur actuelle du marché, soit 1,8 milliard d’euros.

Récemment, M. Oughourlian a fait remarquer que « nous faisons pression pour qu’il y en ait ». soit une division de l’entreprise entre la technologie et la défense, soit une vente pure et simple ou une fusion. de la division technologique avec une autre entreprise ».

La division défense d’Indra est la plus rentable des deux unités et est considérée comme ayant de fortes perspectives de croissance, surtout si l’Espagne tient sa promesse, faite plus tôt cette année, d’augmenter ses dépenses militaires. L’unité technologique, connue sous le nom de Minsait, qui représente la part du lion des recettes, offre des services de conseil dans divers secteurs et fournit des systèmes de vote.

Lire aussi:  Repsol et deux autres actions qui ont franchi la résistance jeudi.

Article précédentSeresco ouvre sur le BME Growth avec ses actions en hausse de 16,2%.
Article suivantCoupe du monde 2022 : Christian Pulisic nie avoir reçu un coup sous la ceinture lors de la victoire de l’USMNT contre l’Iran.