Logo Chatborgne

Michel Houellebecq revient en politique avec un huitième roman très attendu

3 janvier 2022

Michel Houellebecq revient en politique avec un huitième roman très attendu

Bien que situé dans le monde de la politique parisienne, Houellebecq réfléchit à des questions importantes telles que la mort, la mauvaise santé et le sens de la vie dans une société qui vit en grande partie sans le lest spirituel fourni par la religion.

S'il s'est fait un nom avec des personnages souvent nihilistes et obsédés par le sexe dans des livres comme "Atomisé" ou "Plateforme", la dernière offre de l'enfant terrible de la littérature française contient des traces d'amour et même d'espoir.

"Il n'y a pas besoin de célébrer le mal pour être un bon écrivain", a déclaré Houellebecq au journal Le Monde dans une interview parue jeudi. "Il y a très peu de mauvaises personnes dans 'Destroy' et j'en suis heureux."

"Le triomphe ultime serait de ne pas avoir de mauvaises personnes du tout", a-t-il déclaré.

Les commentaires sont susceptibles de susciter des spéculations selon lesquelles le fumeur de chaîne d'une soixantaine d'années, qui s'est marié pour la troisième fois en secret en 2018, s'adoucit avec l'âge.

France morne

Houellebecq est souvent franc sur la politique française, et le livre sera scruté pour ses opinions sur Macron et d'autres avant l'élection présidentielle prévue en avril.

Malgré le petit nombre de "mauvaises personnes", la France de 2027 dans son roman est prévisible, en proie aux tensions causées par les inégalités ainsi qu'à la mort lente des communautés rurales.

"L'écart entre les classes dirigeantes et la population a atteint des niveaux sans précédent", a déclaré le narrateur à un moment donné, selon une copie anticipée vue par l'AFP.

Autrefois chouchou de la gauche libérale française, Houellebecq n'a cessé de dériver vers la droite, flirtant avec l'extrême droite ces dernières années.

Il a été accusé d'être islamophobe après la publication de "Soumission", qui l'a conduit à se cacher en raison de menaces de mort.

Lorsqu'un journaliste lui a demandé s'il l'était, il a répondu : "Probablement".

Il a également salué Donald Trump comme un "bon président" pour sa diplomatie non conventionnelle et son hostilité au libre-échange, dans un essai pour le magazine Harper's en 2019.

Des copies piratées d'"Aneantir" de 736 pages sous forme de documents PDF ont commencé à circuler sur Internet en décembre, ce qui a conduit l'éditeur français Flammarion à engager une action en justice.

(AFP)

Claire Dutertre est une journaliste chez le journal Chatborgne.com. Elle est spécialisée dans les questions d'actualité et de politique. Elle est reconnue pour son professionnalisme et son sens de l'investigation.
2021 - Copyright, TOUT DROITS Réservés
bookmarkcrosslistarrow-right