Logo Chatborgne

Macron met en garde contre les semaines "difficiles" à venir mais encourage "l'optimisme" dans le discours du Nouvel An

4 janvier 2022

Macron met en garde contre les semaines "difficiles" à venir mais encourage "l'optimisme" dans le discours du Nouvel An

Les nouvelles infections à Covid au cours des dernières 24 heures ont dépassé les 200 000 pour le troisième jour consécutif, faisant de la France l'un des épicentres alors qu'une vague liée à la variante Omicron balaie l'Europe.

Les infections en France, l'un des pays effectuant des tests à grande échelle, se situaient bien au-dessus du décompte enregistré en Italie et en Grande-Bretagne, qui ont également signalé de nouveaux records vendredi, avec respectivement 144 243 et 106 122 cas.

À Paris, le traditionnel feu d'artifice du Nouvel An centré sur l'Arc de Triomphe et les Champs-Elysées a été annulé car les autorités de la ville ont déclaré craindre que cela ne conduise à de grandes foules de personnes incapables d'observer la distanciation sociale. Danser dans les lieux d'accueil et les discothèques a également été interdit.

Néanmoins, le président Macron a déclaré qu'il restait « optimiste » pour l'avenir.

"Malgré les défis auxquels nous avons été confrontés, la France est plus forte maintenant qu'il y a deux ans", a-t-il déclaré, citant les mesures que le gouvernement a introduites pendant la crise, notamment les réformes du chômage et diverses initiatives pour protéger le pouvoir d'achat.

Il a réitéré son appel à la vaccination de masse, qualifiant les jabs de solution "infaillible" de la France pour surmonter la vague actuelle de Covid-19 et "maintenir l'activité économique" tout en "évitant de prendre des mesures qui pèsent sur nos libertés".

« 2022 pourrait être l'année de la sortie de la pandémie. Je veux y croire", a-t-il déclaré.

Macron n'a pas évoqué la nécessité de mesures sanitaires plus restrictives que celles déjà annoncées, ajoutant que le gouvernement devrait s'abstenir de restreindre davantage les libertés individuelles des personnes.

Il a également refusé de confirmer dans son discours s'il briguerait un second mandat présidentiel en 2022, comme cela est largement attendu. Il continuera à servir la France "quel que soit mon rôle" après les élections d'avril, a-t-il déclaré.

(FRANCE 24 et REUTERS)

Jean Allard est un journaliste et rédacteur chevronné. Il est également le directeur de publication du journal Chatborgne.com. Passionné par les nouvelles technologies, Jean Allard est à l'avant-garde des innovations en matière de journalisme en ligne.
2021 - Copyright, TOUT DROITS Réservés
bookmarkcrosslistarrow-right