Vaccination contre le Covid-19 : ce qu’il faut savoir sur la campagne de rappel dans les Ehpad qui débute ce lundi

Une troisième dose de vaccin va être injectée aux résidents des Ehpad afin de pallier la baisse de l’efficacité vaccinale et de faire face à la virulence du variant Delta au sein de la population âgée. Voici les modalités de cette campagne.

Le ballet des vaccinations reprend dans les Ehpad. La campagne de rappel du vaccin contre le Covid-19 dans ces établissements pour personnes âgées débute officiellement lundi 13 septembre en France, même si quelques structures ont déjà pris un peu d’avance. Un enjeu crucial pour ce public particulièrement à risque face à la virulence du variant Delta. Voici ce qu’il faut savoir sur cette « troisième dose » dans les Ehpad.

La campagne de vaccination dans les Ehpad avait été la première à être lancée, en janvier 2020. Rebelote huit mois plus tard avec la campagne de rappel, souvent appelée « troisième dose », la plupart des résidents ayant déjà reçu deux injections. Au total, près de 600 000 résidents de 7 200 établissements sont concernés. « Il n’y a pas d’ombre au tableau sur cette campagne vaccinale qui devrait être terminée début octobre », espère Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale du Synerpa (Syndicat national des établissements et résidences privés et services d’aide à domicile pour personnes âgées) dans Le Parisien.

Au-delà des résidents d’Ehpad, ce ne sont pas moins de 18 millions de Français qui seront concernés par cette campagne de rappel, selon le ministère de la Santé. Cela concerne, d’une part, « les personnes de 65 ans et plus » et, d’autre part, celles qui présentent des comorbidités augmentant le risque de formes graves du Covid-19, selon les recommandations de la HAS. Cette troisième dose est jugée nécessaire parce que « la protection vaccinale chez certaines personnes – les plus fragiles, les plus âgées – baisse », a fait valoir Jean Castex. Avec la vaccination, « on a huit fois moins de chances d’être contaminé, onze fois moins de chances d’aller à l’hôpital », a-t-il souligné.

Une condition doit être respectée par tous les résidents d’Ehpad avant ce rappel de vaccination. « Il faut avoir six mois depuis la (précédente) injection pour recevoir la troisième », a rappelé le ministre de la Santé Olivier Véran, le 1er septembre. Cela ne devrait pas poser de problème dans une grande majorité des cas. Pas moins de 75% des résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD) étaient complètement vaccinés à la mi-mars 2020 et donc éligibles dès la mi-septembre pour une troisième dose de rappel, selon Santé publique France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *